meilleur départ - Votre santé avant la grossesse
  <précedente
14/21
 
 
Prévoyez-vous avoir un bébé?
L’alcool
Le tabagisme
Les médicaments en vente libre et sur ordonnance
Manger sainement
L’acide folique
L’activité physique
L’environnement
Le stress
Les finances
La fertilité
L’âge
Pour hommes seulement
VIH et sida
Les maladies transmises sexuellement
Prêts à devenir parents?
Accès aux lieux, aux services et aux personnes
L’allaitement maternel
La perte d’un bébé
Une relation sécurisante
Autres découvertes…
 

LE VIH ET LE SIDA: L’égalité des risques
Le sida ne se limite pas à un sexe, à un âge, à une race ni à un pays.

Le VIH, le virus à l’origine du sida, est transmis par contact direct avec le sang et les fluides corporels. Le virus peut être transmis lors de rapports sexuels anaux, vaginaux ou oraux, en partageant des aiguilles ou en recevant le sang d’une personne infectée.

Une femme infectée peut transmettre le VIH à son bébé :

  • Pendant la grossesse.
  • Pendant l’accouchement.
  • En l’allaitant.

Vous pouvez être infectée par le VIH et ne pas le savoir. Vous ne présentez aucun symptôme et n’avez pas l’air malade, mais vous pouvez transmettre le virus aux autres, incluant votre bébé. De nombreuses femmes séropositives ne l’apprennent qu’après le dépistage du virus chez leurs enfants.

Si vous savez que vous êtes séropositive, certains traitements réduisent le risque de transmission du virus au bébé. Parlez-en à votre fournisseur de soins de santé.

Ce n’est pas mon problème!

Cela ne devrait pas être votre première réaction à une mise en garde à propos du VIH et du sida, à moins d’avoir lu ce qui suit ou subi des tests confirmant que vous pouvez passer en sécurité à la prochaine étape : devenir enceinte.

Quelques faits

  • Une femme infectée par le VIH peut transmettre le virus à son bébé pendant la grossesse et l’accouchement.
  • De plus en plus de femmes canadiennes sont infectées par le VIH. Presque la moitié des Canadiennes séropositives sont âgées de 15 à 29 ans.  
  • Le risque d’être infectée par le VIH et par d’autres infections transmises sexuellement est supérieur chez une personne qui aura connu un grand nombre de partenaires sexuels durant sa vie, mais même celles qui n’ont qu’un partenaire sont à risque.
  • En savoir peu sur les antécédents sexuels et sur la santé de votre partenaire peut vous exposer au risque d’infection.
  • Avoir une autre infection transmise sexuellement, telle que l’infection à chlamydia ou l’herpès, peut augmenter votre risque d’être aussi infectée par le VIH.
  • L’utilisation de condoms offre une importante protection contre l’infection.
  • Les usagers de drogues injectables sont plus exposés au VIH. Il est plus sûr d’utiliser chaque fois une aiguille propre (stérile) et de ne pas partager les aiguilles.

Situation à risque?

Le VIH attaque le système immunitaire d’une personne, qui a alors du mal à combattre les infections. Si vous êtes séropositive, vous pouvez ne pas avoir de symptômes. Il y a 25 % de risques qu’une mère séropositive et non traitée transmette l’infection à son bébé. Pour connaître les risques, répondez aux énoncés ci-dessous :

Si vous avez répondu « oui » à tous ces énoncés, vous protégez votre santé et prenez les mesures nécessaires pour avoir une future grossesse saine. Bravo!

Le « garde du corps »

Si vous avez répondu « non » ou « pas sûre » à l’un ou l’autre des énoncés ci-dessus, songez à prendre une ou plusieurs des mesures suivantes pour rester en aussi bonne santé que possible :

  • Je vais parler avec mon partenaire actuel.
  • Je parlerai avec tout partenaire de sa vie sexuelle passée et de mon désir d’avoir des rapports protégés.
  • Je vais prendre rendez-vous chez mon fournisseur de soins de santé ou au centre de santé-sexualité pour discuter du dépistage du VIH.
  • Je vais demander à mon partenaire de parler à un fournisseur de soins de santé ou d’entrer en contact avec le centre de santé-sexualité.
  • Je vais faire en sorte d’obtenir des aiguilles propres et de ne pas les partager.

Depuis des années, avant de donner naissance à un bébé, les femmes subissent des tests prénataux de dépistage de l’hépatite B et de la rubéole. Le dépistage volontaire du VIH est aussi offert à celles qui planifient une grossesse ou qui sont déjà enceintes. Vous pouvez passer un test de dépistage du VIH anonyme ou non… et à tout moment. Mais le meilleur moment de le faire est avant la grossesse ou au début afin de prendre les mesures nécessaires pour vous protéger, vous et votre fœtus.

Vous n’avez pas à donner votre nom si vous souhaitez passer un test de dépistage du VIH; les tests anonymes sont permis

Si vous êtes séropositive et planifiez une grossesse, parlez-en à votre fournisseur de soins de santé et adressez-vous au Centre canadien d’information sur le VIH/sida (CATIE) 1-800-263-1638. Demandez-leur de vous envoyer le livret « You can have a healthy pregnancy if you are HIV positive » (en anglais seulement).

RESSOURCES LOCALES

Centre de santé-sexualité :

Professionnel de la santé :

Bureau de santé publique : 1-800-267-8097

Info-ligne sur le VIH/sida et la santé sexuelle de l’Ontario : 1-800-668-2437

Info-ligne sur le VIH/sida et la santé sexuelle de l’Ontario – numéro principal (renseignements sur les programmes d’échange d’aiguilles et de seringues, les MTS et l’utilisation de drogues injectables) : 1-800-686-7544

La ligne Motherisk d’information sur le sida pendant la grossesse : 1-888-246-5840 ou www.motherisk.org (en anglais seulement)

CATIE (Source canadienne de renseignements sur le VIH et l’hépatite C) 1-800-263-1638 ou www.catie.ca/fr/accueil

 

 
  Transférez cahier d'exercice complet - PDF  
Go
  Transférez cette section - PDF  
Go
 
©™2012 meilleurdepart.org tous droits réservés.
accueil | ressources | pour nous joindre | liens