Perte de grossesse

Couple s'embrassant

Perte de grossesse

Certaines grossesses se terminent par une perte.

  • Bien que la plupart des grossesses se déroulent sans problèmes, certaines grossesses se terminent par une fausse couche.
  • Le risque de fausse couche durant les 20 premières semaines de grossesse se situe entre 15 % et 20 %. Il est rare que ce phénomène se produise plus tard durant la grossesse.

Les femmes doivent voir immédiatement un médecin en cas de fausse couche ou d’enfant mort-né.

  • En cas de fausse couche (fin d’une grossesse avant la 20e semaine) ou d’un enfant mort-né (mort après 20 semaines ou naissance d’un nouveau-né sans signes vitaux), la femme doit immédiatement se rendre chez son médecin pour se faire examiner. On peut ainsi prévenir beaucoup de complications.
  • Le risque de saignement ou d’infection est plus élevé, ce qui met en danger la santé de la femme.

Si une femme vient de subir une fausse couche ou si son enfant est mort-né, elle peut consulter son prestataire de soins de santé pour obtenir du soutien et des informations utiles.

Le prestataire de soins de santé peut également :

  • L’aider à faire face au deuil. La mort d’un fœtus ou d’un bébé peut être la première crise majeure d’un couple ou d’une personne. Il est normal d’avoir de la peine. Cette réaction à la perte d’un être cher est saine et guérisseuse.
  • Expliquer pourquoi il y a eu interruption de la grossesse ou pourquoi le bébé n’a pas survécu.
  • Discuter avec le couple de la possibilité de devenir parents plus tard.
  • Explorer le risque que cela se produise à nouveau.
  • Aider à lui donner accès aux services de soutien ou de thérapie encadrée.
  • Aider à décrire la perte aux autres membres de la famille, ainsi qu’aux amis et collègues de travail.

Pour en savoir plus :